AMOREUTOPIA

Discussions conviviales entre amis !
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:45

Quelles sont les qualités d’une lettre de motivation ?

Votre lettre de motivation est votre passeport pour l’entretien d’embauche, valorisez-la. Soignez-la donc comme il le mérite car vous serez jugé sur sa pertinence et son attractivité.

Les qualités indispensables sont :

Ø Correctement écrite
Ø Courte et percutante
Ø Accrocheuse
Ø Affirmative
Ø Objective
Ø Concrète
Ø Informative
Ø Personnelle
Ø Précise
Ø Positive
Ø Engagée
Ø Elégante
Ø Chaleureuse
Ø Directe et vraie
Ø Convaincante
Ø Ciblée sur une profession

En Conclusion : La lettre de motivation est un exercice difficile qui oblige à être créatif, imaginatif et qui sert à attirer l’attention du destinataire. La lettre de motivation est un bon support pour donner des arguments et valoriser son expérience donc son Curriculum Vitae. Dans tous les cas, il faut absolument joindre un CV avec sa lettre de motivation.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:45

INFIRMIERE : Histoire d’une profession ?

UE 3 – UE 3.1 – C 1

« Je ne peux comprendre mes erreurs ou hésitations de soignant qu'en référence aux bégaiements
de l'histoire du savoir soignant lui-même »
JG BOULA

Les prémices : Représentation religieuse ou superstitieuse de la maladie et des soins.
600 après JC : Hôtel Dieu : plus de risque de mourir que d'en sortir soigner pas d'organisation, pas d'hygiène. Soins d'entretien de la vie, de confort : activité principale des femmes qui n'avaient aucune
formation.

Des étapes majeures :
Ø Phénomènes de sociétés (guerres, épidémies).
Ø Evolution des conceptions et de la perception du monde.
Ø Place de la femme dans la société.
Ø Emergences de nouveaux courants de pensée.
Ø Evolution des techniques et de médecine.

Dès le XIVe siècle :
Ø Monopole des religieuses, groupe social.
Ø Soigner: un devoir religieux, un acte de charité.
Ø Le soin n'a aucune valeur économique, c'est une valeur culturelle.
Ø Grandes épidémies, un tournant non négligeable (défauts de connaissances et d'organisation).
Ø Création de maisons de soins (Hôtel-dieu).

Sa place au XIXe siècle :
Extrait d'un manuel de formation du milieu du 19e siècle :
« Seul le mode d'administration doit être connu de l'infirmière. Elle ne doit en aucune façon chercher à connaître ce que le médecin prescrit, chercher à faire des questions indiscrètes et ne solliciter à ce sujet aucune explication du pharmacien dont le devoir est de tenir caché ce que le médecin n'a pas voulu qu'on su ».

Fin XIXe :
Ø Les écoles d'infirmières voient le jour.
Ø La formation se laïcise.
Ø Fin de la souveraineté des religieuse sur les soins.
Ø L'infirmière devient une « sainte laïque ».
Ø Tournants dans la profession :
1. L'avènement de la république.
2. L'évolution de la médecine (Pasteur).
Ø Création d'unités de soins, de pavillons.

Début XXe siècle :
« Nous la choisirons autant que possible parmi ces vaillantes filles du peuple qui, à force d'intelligence et d'énergie, sont parvenues à s'instruire (…). Nous la désirerions mariée et mère de famille car il est des délicatesses de sentiment pour les faibles et les enfants qui ne s'épanouissent. »

La grande guerre :
Ø Evolution du rôle et des missions.
Ø Reconnaissance de la profession.
Ø Valorisation en tant qu'héroïnes au front (la chambre des officiers...).

L'entre deux guerres :
Ø Création d'un diplôme d'état (dont les personnels de psychiatrie sont exclus).
Ø Affirmation d'une activité professionnelle à part entière.
Ø Léonie Chaptal actrice majeure de la profession.

La conception de Léonie CHAPTAL. Sa conception de l'infirmière :
Ø Identité professionnelle propre et autonomie envers le corps médical.
Ø L'action infirmière ne porte pas sur les pathologies mais sur la personne souffrante.
Ø Ses orientations vont vers la prévention, l'éducation.
La maladie est la science du médecin, la connaissance du malade relève de la compétence de l’infirmière.

De 1945 à nos jours :
Ø La 2nde GM a initié l'affranchissement relatid des infirmières du corps médical :
1. Nouvelles Technicités développées.
2. Charge de travail accrue des médecins.
3. Codification des actes transmissibles à l'infirmière.
Ø Jusqu'aux années 60, plusieurs filières pour accéder au diplôme.
Ø Des représentations très opposées (religieuses, croix rouge, assistance publique).
Ø L'évolution des moeurs, fait évoluer la palce de la femme dans la société.
Ø 1968 et mouvements féministes donnent une identité sociale à la profession (grève, revendications, etc).

Depuis 1972 :
Ø La recherhce en soins infirmiers apparaît avec ses concepts et ses théories.
Ø Le plan de soins apparaît: centré sur la personne et non plus sur la maladie.
Ø Un rôle propre est reconnu, l'exercice de la profession est réglementé par décret.
Ø La formaton n'est plus réservée au corps médical, une hiérarchie paramédicale voit le jour (DSSI).

Aujourd'hui, tournant majeur :
Passage d'un apprentissage à une formation reconnue hors du champ professionnel.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:46

INFIRMIERE : Historique de la profession ?

Toute profession subit dans sa pratique des évolutions. La représentation de la profession auprès de la population est importante. L’évolution de la profession suit les grandes évolutions scientifiques et économiques. Un rapprochement se fait entre la profession et la nature féminine. Il n’existe pas de documents sur la profession avant le 17ème. Jusqu'à la fin du 19ème siècle soigner c’est un art, une vocation pratiquée par les religieuses. Aujourd’hui l’infirmière est une professionnelle, son métier est régie par des textes, des lois.

1. L’antiquité.
Ø Représentation de la maladie : Manifestation de forces naturelles.
Ø Représentation de la médecine : Religion, les médecins sont des prêtres, des magiciens.
Ø Représentation de l’infirmière : Pas d’identification, le patient est avec sa famille.
Ø Gestion des institutions : Pas d’institution.

2. Avant et pendant l’avènement du christianisme.
Ø Représentation de la maladie : Devient sujet d’observation.
Ø Représentation de la médecine : Laïcité, médecine laïque.
Ø Représentation de l’infirmière : Aide médecin (surtout masculin).
Ø Gestion des institutions : 3ème siècle des hôpitaux gérer par le clergé sont créés.

3. Moyen âge.
Ø Représentation de la maladie : Peu d’intérêt, c’est l’âme qu’il faut sauver.
Ø Représentation de la médecine : Le malade importe peu donc ce qui le touche aussi.
Ø Représentation de l’infirmière : Visites et soins effectuées par des dames et aident les religieuses : aider son prochain.
Ø Gestion des institutions : Le clergé contrôle et administre tous les hôpitaux.

4. 10 et 12ème siècle : l’église devient une puissance économique.
Ø Représentation de la maladie : Elle n’est pas au premier plan des soins nécessaires ne peuvent pas être donnés.
Ø Représentation de la médecine : De passage dans les instituts, les médecins donnent des avis.
Ø Représentation de l’infirmière : Organisation en congrégation, les fille de charité, les béguines, personnel laïques.
Ø Gestion des institutions : Monopole totale de l’église.
Ø Apparition des futures professionnelles.

5. Renaissance : grandes découvertes, renversements politiques.
Ø Représentation de la maladie : Esprit scientifique nouveau va faire avancer.
Ø Représentation de la médecine : Dissection, découverte de l’anatomophysiologie.
Ø Représentation de l’infirmière : Emergence d’une population soignante. Création d’ordre hospitaliers. Soins techniques : élèves en chirurgie.
Ø Gestion des institutions : Echec d’une laïcisation pendant l’administration, des municipalités civiles, ça devient tout et n’importe quoi.

6. 1633 Saint Vincent de Paul.
Ø Représentation de la maladie :
Ø Représentation de la médecine :
Ø Représentation de l’infirmière : Création de la 1ère formation professionnelle, échec volonté de conserver le caractère religieux.
Ø Gestion des institutions :

7. Révolution 1789 : idées humanitaires.
Ø Représentation de la maladie : Emergence de la prévention, changement dans la représentation de l’homme, éducation des enfants.
Ø Représentation de la médecine :
Ø Représentation de l’infirmière : Besoin d’un personnel qualifié, meilleur contexte sociale, en 1790 fin du recrutement religieux, hôpitaux dans un état désastreux.
Ø Gestion des institutions : Pillage des hôpitaux, abandon des patients, persécutions des religieuses, guerre civile.

8. 19ème : Renouveau du christianisme, guerres, urbanisme et développement des techniques, séparation de l’église et de l’état 1904.
Ø Représentation de la maladie : Abolition des lois révolutionnaire.
Ø Représentation de la médecine : Introduction de l’anesthésie générale et asepsie, chirurgie : progrès de la science et de la médecine.
Ø Représentation de l’infirmière : Le personnel religieux trop peu nombreux laissent les soins infirmiers à des mercenaires non formés qui rançonnent les malades, lacune + création de la 1ère école en 1836.
Ø Gestion des institutions : Retour des congrégations religieuses dans les hôpitaux, le personne religieux gèrent l’intendance et la surveillance des salles d’hospitalisation.

9. 1899 Circulaire.
Ø Représentation de la maladie :
Ø Représentation de la médecine :
Ø Représentation de l’infirmière : Naissance du conseil international des infirmières, création d’écoles partout en Europe et de la Croix Rouge.
Ø Gestion des institutions :

En 1903, dans l’école on enseignait l’anatomie, la physiologie et la pathologie (dès 1878 on volait créer ces écoles mais le personnel sans instruction a été incapable de profiter de cette formation en + l’enseignement ne correspondait pas à leurs activités professionnelles. Fonction civile de l’infirmière importante et l’idée d’une formation professionnelle est officialisée en 1889 par le conseil international des infirmières.

10. Le 20ème siècle.
Le monde est transformé par le développement de la médecine et de la chirurgie. En France, la carrière d’infirmière est reconnu par la circulaire du 28/01/1902, elle stipule la création d’école d’infirmière ouvertes à toutes les filles. L’image de l’infirmière change : religieuses ou civile. On peut être bénévole ou rémunérée, pas de programme d’étude officiel. Chaque école a son propre programme pendant 1 à 2 ans avec un diplôme a la fin.

Melle Chaptal en 1922 a écrit le projet d’un enseignement commun et national qui va devenir un projet de loi en 1922, il comporte 4 temps :
Ø La création d’un diplôme officiel délivré par le ministère.
Ø L’organisation des examens officiels.
Ø La reconnaissance administrative.
Ø La création du conseil de perfectionnement des écoles d’infirmières.

En 1922 – 1923 il y a la mise en place de ce programme. L’infirmière bénéficie d’un champ d’autonomie assez large, alors qu’en 1924 elle était une exécutante de prescription médicale. Il y a 22 mois de formation : formation au lit du malade, ménage, cuisine, tenue de maison, enfants, maladies infectieuses, matières médicales, hygiène, administration hospitalière, stages pratiques, brevet de capacité professionnelle compose cette formation.

En 1951, l’infirmière, la sage femme et l’assistante sociale sont ensemble en 1ère année de cours. Apparition de la radiologie et de la transfusion sanguine. Nouveau programme de cours. Exécuter un soin en tenant compte des règles d’asepsie, alerter le médecin devant tout signe contraire d’évolution de la maladie vers la guérison.

En 1961, nouveau programme à cause de l’Europe, image complexe et précise de l’infirmière « technicienne intelligente » qui doit remplir le rôle d’éducatrice de santé, son rôle et son image s’affirme : rôle propre. Champs d’actions plus large.

En 1972, « l’infirmière est responsable de l’ensemble des soins infirmiers : promouvoir la santé, prévenir la maladie, guérir les malades ». Développement du rôle d’éducatrice de santé « contribue, identifie et collabore avec l’ensemble des travailleurs sociaux ». En parallèle de cette formation il y a la formation des infirmiers psychiatrique.

Dans les années 1970 c’est le boom des infirmières à domicile. En 1979, la 1ère année d’étude d’IDE psy et soins généraux est commune. Le 31 mai 1978 accord européen : » est considéré comme exerçant la profession d’IDE, toutes personnes qui en fonction des diplômes, donne habituellement des soins infirmiers sur prescription médicale ou en fonction du rôle propre qui lui est dévolu ». En 1992, les infirmières psychiatriques et de soins généraux sont en commun à la demande des infirmières psychiatriques.

Aujourd’hui, l’infirmière a beaucoup d’autonomie mais elle a beaucoup de responsabilité dans tous les domaines de son exercice.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:46

Le contrat en alternance. Qu’est-ce que c’est ?

Le contrat en alternance regroupe deux types de contrats existant en France : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

CONTRAT D’APPRENTISSAGE
Ø Public : les 16 à 25 ans, au début du contrat (OU) les jeunes d’au moins 15 ans, s’ils justifient avoir effectué la scolarité du 1er cycle de l’enseignement secondaire.
Ø Objectif : Acquérir une formation théorique et professionnelle sanctionnée par un diplôme ou un titre professionnel
Ø Durée : Contrat de travail de type particulier d’une durée de 1 à 3 ans.
Ø Employeurs : Tous les employeurs y compris dans le secteur public.
Ø Avantages pour l’employeur :
¤ Exonération de charges sociales (entreprises de moins de 11 salariés et pour les autres entreprises durant une période d’un an pour les embauches réalisées avant le 30 juin 2010).
¤ Indemnité compensatrice forfaitaire de 1200E versée par la Région par apprenti et par an, plus différentes majorations (300E par an pour les entreprises de moins de 250 salariés, 600E par an pour un apprenti handicapé, 500E par an pour une apprentie embauchée dans un métier masculin, 500 € par an pour un apprenti visant un CAP âgé de 18 ans ou plus, 500E par an pour un apprenti visant un BP ou un bac pro âgé de 20 ans ou plus, 500E par an pour un apprenti visant un BTS âgé de 22 ans ou plus).
- Prime de l’Etat de 1800E pour les entreprises de moins de 50 salariés (embauchant leur 1er apprenti ou 1 apprenti supplémentaire).
- Crédit d’impôt annuel par apprenti de 1600E (2200E pour les apprentis handicapés ou CIVIS).
- Non prise en compte dans les effectifs de l’entreprise (sauf pour la tarification du risque accident du travail/maladies professionnelles)
Ø Rémunération (en % du SMIC) : aucune charge salariale n’est due par l’apprenti dans la limite du montant annuel du SMIC. Année d'exécution du contrat, âge de l'apprenti :
1ère année : 25% pour les 16-18 ans // 41% pour les 18-20 ans // 53% pour les 21 ans et +
2ème année : 37% pour les 16-18 ans // 49% pour les 18-20 ans // 61% pour les 21 ans et +
3ème année : 53% pour les 16-18 ans // 65% pour les 18-20 ans // 78% pour les 21 ans et +

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION
Ø Public : les 16 à 25 ans, au début du contrat (OU) les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus (inscrits à l’ANPE).
Ø Objectif : Acquérir une formation théorique et professionnelle sanctionnée par un diplôme, un titre professionnel, un certificat de qualification professionnelle (CQP) ou une qualification reconnue.
Ø Durée : CDI débutant par une action de professionnalisation de 6 à 12 mois ou CDD d’une durée de 6 à 24 mois au maximum.
Ø Employeurs : Tous les employeurs (en dehors de l’Etat et des collectivités territoriales).
Ø Avantages pour l’employeur :
- Prime de l’Etat de 1000E (ou 2000E pour les jeunes n’ayant pas le niveau Bac) pour l’embauche d’un jeune de moins de 26 ans réalisée entre le 24 avril 2009 et le 30 juin 2010
- Réduction Fillon (réduction des cotisations patronales de Sécurité sociale).
- Non prise en compte dans les effectifs de l’entreprise (sauf pour la tarification du risque accident du travail/maladies professionnelles).
Ø Rémunération (en % du SMIC) :
55% pour les 16-20 ans non titulaires d’un BAC sinon 65%
70% pour les 21-25 ans non titulaires d’un BAC sinon 80%
85% pour les 26 ans et + ayant le BAC ou équivalent et les non titulaires d’un BAC.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:46

Evaluation en milieu du travail. Qu’est-ce que c’est ?

L’Evaluation en Milieu de Travail (EMT) porte sur les compétences et capacités définies dans le référentiel ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers) et constitue une aide dans la réussite de votre recherche d’emploi. Sa durée est de 80 heures maximum. Vous êtes encadré individuellement par un tuteur de l’entreprise qui vous évalue. A partir de la fiche d’évaluation, le conseiller validera et enrichira votre profil professionnel et vous proposera des offres d’emploi adaptées. Il pourra également envisager avec vous des actions de formation si nécessaire.

Ø Les objectifs : Les personnes concernées par ces mesures sont le plus souvent, des personnes qui craignent d’affronter une nouvelle réalité du travail sans accompagnement, ou sortant d’emploi peu ou pas qualifié et souhaitant se réorienter, ou des personnes qui ont un métier peu répandu et qui s’évalue rapidement en situation de travail. L'EMT est plus particulièrement destinée aux personnes n'ayant pas d'expérience concrète du métier, afin de les aider à préciser leur projet professionnel.

Ø Le déroulement : La mise en place des évaluations en milieu de travail nécessite la signature d’une convention entre le Pôle Emploi (si vous êtes demandeur d’emploi) ou l’employeur (si vous êtes salarié), le « stagiaire » et l’entreprise où doit être précisé la durée de l’évaluation et désigné le tuteur du « stagiaire ». L’entreprise doit souscrire une assurance couvrant les dommages subis ou causés par le bénéficiaire. Le bénéficiaire est confié à la responsabilité d’un tuteur. Il s’agit d’un des collaborateurs de l’entreprise, il est chargé de l’accueillir et de l’accompagner tout au long de l’évaluation. Il lui apporte un soutien actif, des informations et des conseils, l’aide à résoudre les difficultés éventuelles et se charge de l’évaluer. Pour cela, il devra rédiger un bilan à la fin de l’évaluation. Ce tuteur doit être disponible pendant toute la durée de l’évaluation.

Ø L’évaluation en milieu de travail préalable au recrutement (EMTPR). Vous avez déposé une offre d’emploi auprès de Pôle emploi et voulez vous assurer que le candidat choisi possède toutes les compétences nécessaires au poste proposé ? L’évaluation en milieu de travail préalable au recrutement (EMTPR) est une prestation proposée par Pôle emploi aux recruteurs. L’évaluation en milieu de travail préalable au recrutement vous permet de tester un candidat en situation réelle de travail dans votre entreprise. La durée de cette évaluation peut aller jusqu’à 40 heures sur 5 jours. Un tuteur, collaborateur de l’entreprise, sera chargé de vérifier ses compétences en lui confiant des tâches à réaliser. Le bénéficiaire conserve son statut de demandeur d’emploi et Pôle emploi assure sa protection sociale. Il n’est pas salarié de l’entreprise. A l’issue de l’évaluation, vous pouvez décider de recruter le candidat ou non. Une action de formation préalable au recrutement (AFPR) peut également être proposée, afin d’adapter les compétences du candidat au poste proposé.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:47

Quelles sont les différences entre AS et IDE ?

Une aide soignante et une infirmière n'ont tout simplement ni la même formation, ni le même diplôme, ni la même fonction, ni le même salaire, ni les mêmes responsabilités. L’aide soignante travaille en collaboration avec l’infirmière et est sous sa responsabilité.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:47

A partir de quand une AS / AP / AVS / AMP peut-elles encadrer les stagiaires ?

Lorsque vous êtes diplômé vous avez la possibilité d’encadrer des stagiaires qui viennent apprendre le futur métier dans l’établissement ou vous travaillez. Cela implique des responsabilités et du temps pour montrer au stagiaire les techniques pour exercer votre profession.

Ø Encadrement : « Action pédagogique visant à organiser les conditions d'accueil en stage, à diriger et accompagner un stagiaire afin d'assurer au mieux l'apprentissage de sa future fonction. Cet encadrement est effectué conjointement par le personnel soignant et enseignant ».
Ø Etudiant : Il développe des savoirs professionnels, construit progressivement ses compétences et s'entraîne à la réflexion et à l'analyse de sa pratique. Il s'implique dans la résolution des situations cliniques problématiques et mesure sa progression. Chaque étudiant est placé sous la responsabilité d'un maître de stage, d'un tuteur de stage et d'un professionnel de proximité au quotidien. L'étudiant connaît le formateur réfèrent du stage désigné par l'IFSl.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:48

Est-ce qu’une AS / AP / AVS / AMP sont-elles amener à faire l’entretien des locaux ?

Bien évidemment. Le personnel soignant à aussi pour fonction l’entretien des locaux même si l’établissement emploie des agent de service. Le personnel soignant est amené à nettoyer les locaux en cas de nécessité.
Cela peut ne jamais arriver durant votre carrière que de faire l’entretien mais sachez que vous êtes responsable de la propreté des locaux tout comme la propreté des personnes que vous vous occupez durant votre heure de travail.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:49

Est-ce qu’une AS / AP / AVS / AMP sont-elles amener à faire de l’animation ?

Bien évidemment. Le personnel soignant à aussi pour fonction l’animation même si l’établissement emploie des animateurs. Le personnel soignant peut être amener à préparer une fête, mettre de l’ambiance, aider les animateurs. Cela fait aussi parti des fonctions du personnel soignant et cela fait toujours plaisir que de passer un bon moments.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:49

Est-ce qu’une AS / AP / AVS / AMP sont-elles amener à faire de la surveillance ?

Bien évidemment. Le personnel soignant est en contact permanent avec leurs patients. Il y a deux sortes de surveillance durant vos heures de travail :

Ø Surveillance du patient : pour voir son évolution sur les plans physique (ou physiologique), psychologique, médicale, lorsque le patient dors (voir si tout va, s’il est en vie,…) Etc.

Ø Surveillance des locaux : pour voir si l’établissement n’a aucun problème de sécurité, de salubrité, assurer la sécurité de l’établissement et des personnes, accueil, Etc.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:50

Est-ce qu’une AS / AP / AVS / AMP sont-elles amener à accueillir les patients, les visiteurs ?

Bien sûr. Vous pouvez accueillir les patients, la famille et les visiteurs au sein de l’établissement et/ou au sein de votre service. L’accueil peut se faire par téléphone ou physiquement. Vous serez amener à installer le patient (ainsi que ses affaires) dans la chambre qu’il occupera.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:50

Est-ce qu’une AS / AP / AVS / AMP ont-elles des horaires de travail difficile ?

Effectivement. Une fois que vous serez diplômé vous aurez des horaires pas forcément facile. Voici quelques exemples de tranche horaire aux quelles vous pourrez travailler :

Service de jour :
Ø De 8 heures à 20 heures.
Ø De 7 heures à 15 heures.
Ø De 8 heures à 16 heures.

Service de nuit :
Ø De 19 heures à 7 heures.
Ø De 20 heures à 8 heures.
Ø De 21 heures à 9 heures.

Vous pourrez travailler les week-end (samedi et dimanche) et les jours fériés (selon votre croyance religieuse).
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:50

Quel est le salaire d’une aide soignante, d’une auxiliaire de puériculture, d’une auxiliaire de vie sociale, d’une aide médico-psychologique et d’une infirmière ?

Voici tous les salaires des différentes professions en début de carrière :

Ø Aide soignante : 1.200 Euros net
Ø Auxiliaire de puériculture : 1.200 Euros net
Ø Auxiliaire de vie sociale : le Smic
Ø Aide médico-psychologique : 1.300 Euros net
Ø Infirmière : 1.500 Euros net

Le salaire peut varié selon si vous travaillez la nuit, les jours fériés, … Les salaires citer ci-dessus sont le minimum, l’employeur peut vous payer plus s’il le souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mer 4 Mai - 19:51

Je suis salarié et je veux changer de métier. Je veux faire un stage pour voir si le métier de AS / AP / AVS / AMP me plait avant de faire le formation. Comment faire ?

Votre employeur peut vous accorder une Evaluation en Milieu de Travail (EMT). Celle-ci se déroule sur une période de deux semaines. Vous devrez signer une convention de stage avec votre employeur et le lieu de « stage » afin que vous puissiez bénéficiez d’une couverture en cas d’accident. Durant cette période vous continuerez à percevoir votre salaire sans aucune modification.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mar 31 Mai - 17:24

Les risques du métier AIDE SOIGNANTE

Risques inhérents aux lieux de travail
Ø Risques infectieux (ex services de pathologies infectieuses).
Ø Risques de chutes liés à la circulation entre les différents étage /dans les salles de bain lors de la toilette du patient.
Ø Risques de TMS (Troubles Musculo-Squelettique) du fait de la mauvaise conception des locaux lors du transport des patients et difficulté de manutention du fait de locaux exigus.
Ø Risques liés aux rayonnements ionisants du fait de la réalisation d’examens radiologiques au lit ou de patient en traitement de curiethérapie.

Principaux risques lié à l’organisation du travail
Ø Horaires variables et atypiques, dépassement horaire fréquent, amplitude horaire > 12 H (perturbation de la vie familiale, perturbation des rythmes chrono biologiques).
Ø Travail de nuit, le week-end et les jours fériés (perturbation de la vie sociale et familiale).
Ø Travaux réalisés dans l’urgence (contrainte de temps) et souvent interrompus.
Ø Travail géré seul (surcharge de travail, charge de travail inadaptée, isolement psychologique) ou tâches à effectuer dépassant la responsabilité propre.
Ø Contact avec le public (contrainte relationnelle, agressivité et violence verbale et physique des patients et de leur famille entraînant une charge mentale).
Ø Travail en équipe (contrainte relationnelle).
Ø Dépendance fonctionnelle ou hiérarchique (faible autonomie, objectifs divergents et logiques différentes).

Principaux risques inhérents aux tâches
Ø Risques d’accident exposant au sang (AES).
Ø Troubles musculo-squelettique liés aux tâches faite au travail.
Ø Effectuer des soins locaux en urgence ou non.
Ø Effectuer des soins de nursing (port de charge, risques infectieux).
Ø Désinfecter le matériel (chariot, bassine, etc).
Ø Assurer des tâches administratives (travail sur écran).
Ø Ecouter et éduquer le patient et sa famille (charge mentale) : travail de prévention.
Ø Participer aux différentes tâches d’organisation.
Ø Recevoir et informer les élèves.
Ø Pour les aide soignante à domicile : risques routiers.
Ø Effectuer les toilettes mortuaires (charge émotionnelle, risques biologiques, risques CMR).
Ø Veiller à la préparation et l’installation du patient (posture contraignante, manutention manuelle des patients).
Ø Aider à la réalisation d’actes médicaux (posture contraignante) dans les aides opératoires respecter les protocoles médicaux.
Ø Risques infectieux lors des soins (risque d’accident exposant au sang, lors des interventions auprès des patients contagieux…), lors du contact avec du linge potentiellement contaminé, lors du contact avec les déchets d’activités de soins (DASRI).
Ø Risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) lors de la manipulation des patients (habillage, déshabillage, transport des chariots…) en particulier des lombalgies.

Risques psychosociaux
Ø Risques liés à la charge mentale (maladie, mort, etc).
Ø Risques d’agressions. (verbale, physique, menace, etc).
Ø Actes violents du patient envers le soignant.
Ø Stress, surcharge de travail, souffrance, fatigue mentale, dépression …

Risques inhérents aux produits
Ø Risques cliniques (produits dangereux, etc).
Ø Risques liés à l’utilisation de produits chimiques désinfectants et de nettoyage.
Ø Produits biologiques : risque infectieux : bactéries, virus, parasites notamment sur les AES (accidents d’exposition au sang).
Ø Produits de désinfection en milieu de soins (antiseptiques, désinfectants) : ex aldéhyde formique médicaments (antiviraux, antibiotiques, antifongiques, cytostatiques).

Risques inhérents aux équipements de travail
Ø Risques de chutes dans les escaliers.
Ø Risques de chutes dans la salle de bain.
Ø Poste informatique (travail sur écran).
Ø Outils d’aide à la manutention (lève malade), fauteuil roulant, brancard (port de charges, manutention, manipulation).

Autres risques
Ø Risques allergiques liés aux protéines de latex (porter des gants appropriés à l’activité (gant vinyle), appliquer des crèmes protectrices et crème d’entretien, veiller à l’hygiène des mains, éviction totale du latex dans l’environnement professionnel et domestique).
Ø Hygiène des tenues (faire fournir la tenue de travail par l’entreprise, adapter la tenue de travail, en changer fréquemment, mettre à disposition des vestiaires à double compartiment).
Ø Risque de contamination par les produits manipulés (entretenir les vêtements de travail (par l’entreprise), changer fréquemment de tenue de travail).
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mar 31 Mai - 17:26

Les risques du métier AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE

Risques inhérents aux lieux de travail
Ø Risques infectieux (ex services de pathologies infectieuses).
Ø Risques de chutes liés à la circulation entre les différents étage /dans les salles de bain lors de la toilette du patient.
Ø Risques de TMS (Troubles Musculo-Squelettique) du fait de la mauvaise conception des locaux lors du transport des patients et difficulté de manutention du fait de locaux exigus.
Ø Risques liés aux rayonnements ionisants du fait de la réalisation d’examens radiologiques au lit ou de patient en traitement de curiethérapie.

Principaux risques lié à l’organisation du travail
Ø Horaires variables et atypiques, dépassement horaire fréquent, amplitude horaire > 12 H (perturbation de la vie familiale, perturbation des rythmes chrono biologiques).
Ø Travail de nuit, le week-end et les jours fériés (perturbation de la vie sociale et familiale).
Ø Travaux réalisés dans l’urgence (contrainte de temps) et souvent interrompus.
Ø Travail géré seul (surcharge de travail, charge de travail inadaptée, isolement psychologique) ou tâches à effectuer dépassant la responsabilité propre.
Ø Contact avec le public (contrainte relationnelle, agressivité et violence verbale et physique des patients et de leur famille entraînant une charge mentale).
Ø Travail en équipe (contrainte relationnelle).
Ø Dépendance fonctionnelle ou hiérarchique (faible autonomie, objectifs divergents et logiques différentes).

Principaux risques inhérents aux tâches
Ø Risques d’accident exposant au sang (AES).
Ø Troubles musculo-squelettique liés aux tâches faite au travail.
Ø Effectuer des soins locaux en urgence ou non.
Ø Effectuer des soins de nursing (port de charge, risques infectieux).
Ø Désinfecter le matériel (chariot, bassine, etc).
Ø Assurer des tâches administratives (travail sur écran).
Ø Ecouter et éduquer le patient et sa famille (charge mentale) : travail de prévention.
Ø Participer aux différentes tâches d’organisation.
Ø Recevoir et informer les élèves.
Ø Pour les aide soignante à domicile : risques routiers.
Ø Effectuer les toilettes mortuaires (charge émotionnelle, risques biologiques, risques CMR).
Ø Veiller à la préparation et l’installation du patient (posture contraignante, manutention manuelle des patients).
Ø Aider à la réalisation d’actes médicaux (posture contraignante) dans les aides opératoires respecter les protocoles médicaux.
Ø Risques infectieux lors des soins (risque d’accident exposant au sang, lors des interventions auprès des patients contagieux…), lors du contact avec du linge potentiellement contaminé, lors du contact avec les déchets d’activités de soins (DASRI).
Ø Risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) lors de la manipulation des patients (habillage, déshabillage, transport des chariots…) en particulier des lombalgies.

Risques psychosociaux
Ø Risques liés à la charge mentale (maladie, mort, etc).
Ø Risques d’agressions. (verbale, physique, menace, etc).
Ø Actes violents du patient envers le soignant.
Ø Stress, surcharge de travail, souffrance, fatigue mentale, dépression …

Risques inhérents aux produits
Ø Risques cliniques (produits dangereux, etc).
Ø Risques liés à l’utilisation de produits chimiques désinfectants et de nettoyage.
Ø Produits biologiques : risque infectieux : bactéries, virus, parasites notamment sur les AES (accidents d’exposition au sang).
Ø Produits de désinfection en milieu de soins (antiseptiques, désinfectants) : ex aldéhyde formique médicaments (antiviraux, antibiotiques, antifongiques, cytostatiques).

Risques inhérents aux équipements de travail
Ø Risques de chutes dans les escaliers.
Ø Risques de chutes dans la salle de bain.
Ø Poste informatique (travail sur écran).
Ø Outils d’aide à la manutention (lève malade), fauteuil roulant, brancard (port de charges, manutention, manipulation).

Autres risques
Ø Risques allergiques liés aux protéines de latex (porter des gants appropriés à l’activité (gant vinyle), appliquer des crèmes protectrices et crème d’entretien, veiller à l’hygiène des mains, éviction totale du latex dans l’environnement professionnel et domestique).
Ø Hygiène des tenues (faire fournir la tenue de travail par l’entreprise, adapter la tenue de travail, en changer fréquemment, mettre à disposition des vestiaires à double compartiment).
Ø Risque de contamination par les produits manipulés (entretenir les vêtements de travail (par l’entreprise), changer fréquemment de tenue de travail).
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mar 31 Mai - 17:26

Les risques du métier AUXILIAIRE DE PUERICULTURE

Risques inhérents aux lieux de travail
Ø Risques infectieux (ex services de pathologies infectieuses).
Ø Risques de chutes liés à la circulation entre les différents étage /dans les salles de bain lors de la toilette du patient.
Ø Risques de TMS (Troubles Musculo-Squelettique) du fait de la mauvaise conception des locaux lors du transport des patients et difficulté de manutention du fait de locaux exigus.
Ø Risques liés aux rayonnements ionisants du fait de la réalisation d’examens radiologiques au lit ou de patient en traitement de curiethérapie.

Principaux risques lié à l’organisation du travail
Ø Horaires variables et atypiques, dépassement horaire fréquent, amplitude horaire > 12 H (perturbation de la vie familiale, perturbation des rythmes chrono biologiques).
Ø Travail de nuit, le week-end et les jours fériés (perturbation de la vie sociale et familiale).
Ø Travaux réalisés dans l’urgence (contrainte de temps) et souvent interrompus.
Ø Travail géré seul (surcharge de travail, charge de travail inadaptée, isolement psychologique) ou tâches à effectuer dépassant la responsabilité propre.
Ø Contact avec le public (contrainte relationnelle, agressivité et violence verbale et physique des patients et de leur famille entraînant une charge mentale).
Ø Travail en équipe (contrainte relationnelle).
Ø Dépendance fonctionnelle ou hiérarchique (faible autonomie, objectifs divergents et logiques différentes).

Principaux risques inhérents aux tâches
Ø Risques d’accident exposant au sang (AES).
Ø Troubles musculo-squelettique liés aux tâches faite au travail.
Ø Effectuer des soins locaux en urgence ou non.
Ø Effectuer des soins de nursing (port de charge, risques infectieux).
Ø Désinfecter le matériel (chariot, bassine, etc).
Ø Assurer des tâches administratives (travail sur écran).
Ø Ecouter et éduquer le patient et sa famille (charge mentale) : travail de prévention.
Ø Participer aux différentes tâches d’organisation.
Ø Recevoir et informer les élèves.
Ø Pour les aide soignante à domicile : risques routiers.
Ø Effectuer les toilettes mortuaires (charge émotionnelle, risques biologiques, risques CMR).
Ø Veiller à la préparation et l’installation du patient (posture contraignante, manutention manuelle des patients).
Ø Aider à la réalisation d’actes médicaux (posture contraignante) dans les aides opératoires respecter les protocoles médicaux.
Ø Risques infectieux lors des soins (risque d’accident exposant au sang, lors des interventions auprès des patients contagieux…), lors du contact avec du linge potentiellement contaminé, lors du contact avec les déchets d’activités de soins (DASRI).
Ø Risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) lors de la manipulation des patients (habillage, déshabillage, transport des chariots…) en particulier des lombalgies.

Risques psychosociaux
Ø Risques liés à la charge mentale (maladie, mort, etc).
Ø Risques d’agressions. (verbale, physique, menace, etc).
Ø Actes violents du patient envers le soignant.
Ø Stress, surcharge de travail, souffrance, fatigue mentale, dépression …

Risques inhérents aux produits
Ø Risques cliniques (produits dangereux, etc).
Ø Risques liés à l’utilisation de produits chimiques désinfectants et de nettoyage.
Ø Produits biologiques : risque infectieux : bactéries, virus, parasites notamment sur les AES (accidents d’exposition au sang).
Ø Produits de désinfection en milieu de soins (antiseptiques, désinfectants) : ex aldéhyde formique médicaments (antiviraux, antibiotiques, antifongiques, cytostatiques).

Risques inhérents aux équipements de travail
Ø Risques de chutes dans les escaliers.
Ø Risques de chutes dans la salle de bain.
Ø Poste informatique (travail sur écran).
Ø Outils d’aide à la manutention (lève malade), fauteuil roulant, brancard (port de charges, manutention, manipulation).

Autres risques
Ø Risques allergiques liés aux protéines de latex (porter des gants appropriés à l’activité (gant vinyle), appliquer des crèmes protectrices et crème d’entretien, veiller à l’hygiène des mains, éviction totale du latex dans l’environnement professionnel et domestique).
Ø Hygiène des tenues (faire fournir la tenue de travail par l’entreprise, adapter la tenue de travail, en changer fréquemment, mettre à disposition des vestiaires à double compartiment).
Ø Risque de contamination par les produits manipulés (entretenir les vêtements de travail (par l’entreprise), changer fréquemment de tenue de travail).
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mar 31 Mai - 17:27

Les risques du métier AIDE MEDICO PSYCHOLOGIQUE

Risques inhérents aux lieux de travail
Ø Risques infectieux (ex services de pathologies infectieuses).
Ø Risques de chutes liés à la circulation entre les différents étage /dans les salles de bain lors de la toilette du patient.
Ø Risques de TMS (Troubles Musculo-Squelettique) du fait de la mauvaise conception des locaux lors du transport des patients et difficulté de manutention du fait de locaux exigus.
Ø Risques liés aux rayonnements ionisants du fait de la réalisation d’examens radiologiques au lit ou de patient en traitement de curiethérapie.

Principaux risques lié à l’organisation du travail
Ø Horaires variables et atypiques, dépassement horaire fréquent, amplitude horaire > 12 H (perturbation de la vie familiale, perturbation des rythmes chrono biologiques).
Ø Travail de nuit, le week-end et les jours fériés (perturbation de la vie sociale et familiale).
Ø Travaux réalisés dans l’urgence (contrainte de temps) et souvent interrompus.
Ø Travail géré seul (surcharge de travail, charge de travail inadaptée, isolement psychologique) ou tâches à effectuer dépassant la responsabilité propre.
Ø Contact avec le public (contrainte relationnelle, agressivité et violence verbale et physique des patients et de leur famille entraînant une charge mentale).
Ø Travail en équipe (contrainte relationnelle).
Ø Dépendance fonctionnelle ou hiérarchique (faible autonomie, objectifs divergents et logiques différentes).

Principaux risques inhérents aux tâches
Ø Risques d’accident exposant au sang (AES).
Ø Troubles musculo-squelettique liés aux tâches faite au travail.
Ø Effectuer des soins locaux en urgence ou non.
Ø Effectuer des soins de nursing (port de charge, risques infectieux).
Ø Désinfecter le matériel (chariot, bassine, etc).
Ø Assurer des tâches administratives (travail sur écran).
Ø Ecouter et éduquer le patient et sa famille (charge mentale) : travail de prévention.
Ø Participer aux différentes tâches d’organisation.
Ø Recevoir et informer les élèves.
Ø Pour les aide soignante à domicile : risques routiers.
Ø Effectuer les toilettes mortuaires (charge émotionnelle, risques biologiques, risques CMR).
Ø Veiller à la préparation et l’installation du patient (posture contraignante, manutention manuelle des patients).
Ø Aider à la réalisation d’actes médicaux (posture contraignante) dans les aides opératoires respecter les protocoles médicaux.
Ø Risques infectieux lors des soins (risque d’accident exposant au sang, lors des interventions auprès des patients contagieux…), lors du contact avec du linge potentiellement contaminé, lors du contact avec les déchets d’activités de soins (DASRI).
Ø Risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) lors de la manipulation des patients (habillage, déshabillage, transport des chariots…) en particulier des lombalgies.

Risques psychosociaux
Ø Risques liés à la charge mentale (maladie, mort, etc).
Ø Risques d’agressions. (verbale, physique, menace, etc).
Ø Actes violents du patient envers le soignant.
Ø Stress, surcharge de travail, souffrance, fatigue mentale, dépression …

Risques inhérents aux produits
Ø Risques cliniques (produits dangereux, etc).
Ø Risques liés à l’utilisation de produits chimiques désinfectants et de nettoyage.
Ø Produits biologiques : risque infectieux : bactéries, virus, parasites notamment sur les AES (accidents d’exposition au sang).
Ø Produits de désinfection en milieu de soins (antiseptiques, désinfectants) : ex aldéhyde formique médicaments (antiviraux, antibiotiques, antifongiques, cytostatiques).

Risques inhérents aux équipements de travail
Ø Risques de chutes dans les escaliers.
Ø Risques de chutes dans la salle de bain.
Ø Poste informatique (travail sur écran).
Ø Outils d’aide à la manutention (lève malade), fauteuil roulant, brancard (port de charges, manutention, manipulation).

Autres risques
Ø Risques allergiques liés aux protéines de latex (porter des gants appropriés à l’activité (gant vinyle), appliquer des crèmes protectrices et crème d’entretien, veiller à l’hygiène des mains, éviction totale du latex dans l’environnement professionnel et domestique).
Ø Hygiène des tenues (faire fournir la tenue de travail par l’entreprise, adapter la tenue de travail, en changer fréquemment, mettre à disposition des vestiaires à double compartiment).
Ø Risque de contamination par les produits manipulés (entretenir les vêtements de travail (par l’entreprise), changer fréquemment de tenue de travail).
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mar 31 Mai - 17:28

Les risques du métier INFIRMIERE

Risques inhérents aux lieux de travail
Ø Le risque infectieux est le risque prépondérant lié aux patients potentiellement malade. Il se retrouve dans l’ensemble des lieux de travail (hôpital, clinique, centre de santé, à domicile…).
Ø Le travail seul peut être source de violence ou d’insécurité comme dans les services d’urgence, services psychiatriques, établissement pénitentiaires ou zones géographiques sensibles.
Ø Risques de chutes liés à la circulation entre les différents étage /dans les salles de bain lors de la toilette du patient.
Ø Risques de TMS (Troubles Musculo-Squelettique) du fait de la mauvaise conception des locaux lors du transport des patients et difficulté de manutention du fait de locaux exigus.
Ø Risques liés aux rayonnements ionisants du fait de la réalisation d’examens radiologiques au lit ou de patient en traitement de curiethérapie.

Principaux risques lié à l’organisation du travail
Ø Horaires variables et atypiques, dépassement horaire fréquent, amplitude horaire > 12 H (perturbation de la vie familiale, perturbation des rythmes chrono biologiques).
Ø Travail de nuit, le week-end et les jours fériés (perturbation de la vie sociale et familiale).
Ø Travaux réalisés dans l’urgence (contrainte de temps) et souvent interrompus.
Ø Travail géré seul (surcharge de travail, charge de travail inadaptée, isolement psychologique) ou tâches à effectuer dépassant la responsabilité propre.
Ø Contact avec le public (contrainte relationnelle, agressivité et violence verbale et physique des patients et de leur famille entraînant une charge mentale).
Ø Travail en équipe (contrainte relationnelle).
Ø Dépendance fonctionnelle ou hiérarchique (faible autonomie, objectifs divergents et logiques différentes).

Principaux risques inhérents aux tâches
Ø Veiller à la préparation et l’installation du patient (posture contraignante, manutention manuelle des patients).
Ø Réaliser des prélèvements (sanguin, urinaire…avec risques biologiques).
Ø Effectuer des soins locaux en urgence ou non.
Ø Administrer des traitements, poser des perfusions ou des sondes (sang, urine, déchets biomédicaux).
Ø Aider à la réalisation d’actes médicaux (posture contraignante) dans les aides opératoires respecter les protocoles médicaux.
Ø Préparer des chimiothérapies (exposition à des produits de cancérogènes, mutagène et toxique pour la reproduction).
Ø Effectuer des soins de nursing (port de charge, risques infectieux).
Ø Effectuer les toilettes mortuaires (charge émotionnelle, risques biologiques, risques CMR).
Ø Désinfecter le matériel (ex : endoscope).
Ø Assurer des tâches administratives (travail sur écran).
Ø Participer aux activités de consultation (contrainte de temps).
Ø Ecouter et éduquer le patient et sa famille (charge mentale) : travail de prévention.
Ø Participer aux différentes tâches d’organisation.
Ø Recevoir et informer les élèves.
Ø Pour les infirmières à domicile : risques routiers.

Risques psychosociaux
Ø Risques liés à la charge mentale (maladie, mort, etc).
Ø Risques d’agressions. (verbale, physique, menace, etc).
Ø Actes violents du patient envers le soignant.
Ø Stress, surcharge de travail, souffrance, fatigue mentale, dépression …

Principaux risques inhérents aux produits
Ø Solvants
Ø Gaz anesthésique
Ø Radio-isotopes (radiations ionisantes, radioactivité)
Ø Produits biologiques : risque infectieux : bactéries, virus, parasites notamment sur les AES (accidents d’exposition au sang).
Ø Produits de désinfection en milieu de soins (antiseptiques, désinfectants) : ex aldéhyde formique médicaments (antiviraux, antibiotiques, antifongiques, cytostatiques).

Principaux risques inhérents aux équipements de travail
Ø Seringues, aiguilles, sondes, matériel de perfusion (risques infectieux dans les AES).
Ø Poste informatique (travail sur écran).
Ø Outils d’aide à la manutention (lève malade), fauteuil roulant, brancard (port de charges, manutention, manipulation).

Autres risques
Ø Risques allergiques liés aux protéines de latex (porter des gants appropriés à l’activité (gant vinyle), appliquer des crèmes protectrices et crème d’entretien, veiller à l’hygiène des mains, éviction totale du latex dans l’environnement professionnel et domestique).
Ø Hygiène des tenues (faire fournir la tenue de travail par l’entreprise, adapter la tenue de travail, en changer fréquemment, mettre à disposition des vestiaires à double compartiment).
Ø Risque de contamination par les produits manipulés (entretenir les vêtements de travail (par l’entreprise), changer fréquemment de tenue de travail).
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mar 31 Mai - 17:30

Comment mémoriser les quatorze besoins fondamentaux ?
Voici comment mémoriser les quatorze besoins fondamentaux : BREVE COMME DARA.

B : Boire et manger
R : Respirer
E : Etre propre, soigné et protéger ses
V : Se vêtir et se dévêtir
E : Eliminer

C : Communiquer avec ses semblables
O : S’occuper en vue de se réaliser
M : Se mouvoir et maintenir une bonne posture
M : Maintenir sa température dans les limites de la normale
E : Eviter les dangers

D : Dormir et se reposer
A : Agir selon ses croyances et ses valeurs morales
R : Se recréer, se divertir
A : Apprendre
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Jeu 9 Juin - 14:01

Je rentre en formation, puis-je avoir une aide sociale ?

Une aide sociale peut vous être accorder. Il faut rentrer en contact avec la mairie et/ou le CCAS de votre commune pour qu’ils vous donnent tous les renseignements nécessaires.

Ø Accorder par le Centre Communal d’Action Social (CCAS) de commune (mairie) pour obtenir une aide pour des bons alimentaires, une réduction pour le transport, … Veuillez contacter votre mairie et/ou votre CCAS pour avoir plus d’informations.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Jeu 23 Juin - 16:25

Quelles peut percevoir le CNASEA ?

Le CNASEA est accordée aux personnes qui ont eu l'accord du Conseil Régional ou Général pour financer la formation.

Pour percevoir le CNASEA il ne faut avoir aucun revenu (chômage, salaire) et en + du CNASEA tu peux demander une bourse.

¤ Pour les -18 ans : 150 Euros Cnasea / mois

¤ Pour les 18-25 ans : 300 Euros Cnasea / mois

¤ Pour les + 25 ans : 400 Euros Cnasea / mois

¤ Si vous avez un ou plusieurs enfants : 700 Euros Cnasea / mois

¤ Si vous avez travaillez 6 mois plein ou 12 mois partiel : 600 Euros Cnasea / mois

ATTENTION le CNASEA n'est pas un salaire et ne donne pas droit au chomage car aucune cotisation de charges (retraite, maladie, chomage,...) !!
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Mar 4 Oct - 13:07

J’ai le niveau Baccalauréat, dois-je passer l’écrit ?

Ø Pour passer le concours AVS / AS / AP / AMP et ne passer que l’oral il vous faut impérativement soit :

< le Baccalauréat français et/ou une équivalence.

< un titre ou diplôme de niveau quatre.

< un titre ou diplôme étranger permettant de faire des études universitaires.

< Les candidats titulaires d’un titre ou diplôme du secteur sanitaire ou social homologué au minimum au niveau cinq.

< les étudiants ayant suivi la première année de formation d’infirmier et n’ayant pas été admis en deuxième année d’étude.

/!\ Pour le concours auxiliaire de puériculture, seul la partie écrite dites de « culture générale » est dispensée et pour être admissible à l’oral le candidat devra passer l’épreuve écrite dite de « test » et devra avoir une note supérieure ou égale à 10 / 20.

< L’épreuve écrite dite de « test » est portée sur l’attention ; le raisonnement logique et l’organisation. Cette épreuve dure 1h30 et est notée sur vingt.

Ø Si vous avez le niveau Baccalauréat et bien vous devrez passer l’écrit + l’oral.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Lun 2 Jan - 0:55

Qu’est-ce que le B.E.S.S ? Est-ce que j’y ai droit ?

Le B.E.S.S cela signifie Bourse d’Etude Sanitaire et Social et c’est pour toutes les personnes voulant faire une formation sanitaire ou social dans un centre de formation agréée et reconnu.

Le but du B.E.S.S !
Aide financière attribuée sous conditions de ressources aux personnes suivant une formation dans les écoles ou instituts de formation des secteurs social, paramédical et de sages-femmes. L'obtention de la bourse permet également l'exonération de la cotisation de sécurité sociale et de l'exonération des droits d'inscription. Cette bourse vient compléter le dispositif de financement des formations par le Conseil régional, en particulier la prise en charge des coûts pour les formations d'aides-soignants, d'ambulanciers et d'auxiliaires de puériculture pour les publics non salariés, en partenariat avec Pôle Emploi.

Pour qui et pour quelles formations ?
Ces bourses sont destinées aux étudiants en travail social ainsi qu'aux élèves et étudiants inscrits dans les instituts et écoles de formation de certaines professions de santé agréés ou autorisés par la Région et qui préparent l'un des diplômes suivant :

Secteur sanitaire :
Ø D.E Auxiliaire de puériculture
Ø D.E Aide-soignant
Ø D.E Infirmier
Ø D.E Infirmier anesthésiste
Ø D.E Infirmier puéricultrice
Ø D.E Infirmier bloc opératoire
Ø D.E Pédicure-podologue
Ø D.E Masseur-kinésithérapeute
Ø D.E Ergothérapeute
Ø D.E Psychomotricien
Ø D.E Sage-femme
Ø D.E Ambulancier
Ø D.E Puéricultrice
Ø D.E Orthophoniste
Ø D.E Orthoptiste
Ø D.E Manipulateur d'Electroradiologie Médicale
Ø Technicien de laboratoire d'analyse de biologie médicale

Secteur social :
Ø D.E Assistant de service social
Ø D.E Educateur spécialisé
Ø D.E Conseiller en économie sociale et familiale
Ø D.E Educateur des jeunes enfants
Ø D.E Technicien de l'intervention sociale et familiale
Ø D.E Moniteur éducateur
Ø D.E Auxiliaire de Vie Sociale
Ø B.P.J.E.P.S spécialité Animation Sociale en Gérontologie
Ø Médiateur familial
Ø Responsable d'unité d'intervention éducative

A quelles conditions ?
Sous réserve de recevabilité de la demande et du respect des conditions d'attribution.

Modalités d’attribution !
La bourse régionale d'études constitue une aide financière complémentaire apportée par le Conseil Régional à l'élève ou l'étudiant en formation complète ou partielle, en redoublement (un seul par scolarité) ou en V.A.E, dont les ressources familiales ou personnelles sont reconnues insuffisantes. Ces formations doivent se dérouler sur un minimum de 250 heures, dans une école de formation sanitaire ou sociale, située en France et agréée par le Conseil Régional. La bourse ne peut se substituer à l'obligation alimentaire, telle que définie par les dispositions des articles 203 et 371-2 du Code Civil, qui impose aux parents d'assurer l'entretien de leur enfants, même majeurs, tant que ces derniers ne sont pas en mesure de subvenir à leurs propres besoins.

La nature, le niveau et les conditions d'attribution de ces aides sont fixés par le Conseil Régional (plafonds de ressources, points de charge, taux et barèmes minimaux des bourses). La bourse régionale n'est pas cumulable avec toute autre bourse d'étude ou tout autre salaire, indemnité de perte d'emploi, aide ou rémunération liée à la formation professionnelle continue. Sont donc exclus de ce dispositif, les personnes sous contrat de travail ou percevant des indemnités de perte d'emploi. Une Commission Régionale d'attribution des Bourses examine les demandes et décide d'accorder la bourse ou de rejeter la demande (rejet motivé).

Procédure d’instruction !
Vous pouvez vous rapprocher de votre établissement de formation qui mettra à votre disposition un ordinateur et vous proposera l'aide d'une personne ressources. Vous devez posséder une adresse e-mail individuelle et personnelle ou vous la créer.

Le dossier doit être soigneusement renseigné et accompagné de toutes les pièces demandées compte tenu de la situation individuelle et familiale de l'élève ou de l'étudiant. Il appartient à l'élève ou à l'étudiant de signaler toute situation particulière relative à ses revenus ou à sa situation de famille.

La date butoire de dépôt des dossiers est fixée chaque année par le Conseil Régional. Les dossiers remis hors délais seront rejetés sauf en cas de changement de situation de l'étudiant. Les dossiers arrivés complets seront traités en priorité par les services instructeurs. Le renouvellement de la bourse régionale n'est pas automatique. Une nouvelle demande doit être adressée chaque année. La décision est applicable pour l'année scolaire en cours.

Les dossiers complets (questionnaire électronique correctement rempli et pièces justificatives adressées) seront instruits au fur et à mesure de leur réception. Les élèves et étudiants seront ensuite informés de la décision de la Commission Régionale d'attribution (C.R.A), par notification, qui leur sera remise par le secrétariat de leur école. Les boursiers percevront, dès l'accord de la Commission, un premier versement.

Possibilité de recours : Les étudiants souhaitant contester la décision du Conseil Régional, peuvent le faire soit par un recours gracieux auprès de Monsieur le Président du Conseil Régional, dans un délai de 2 mois après notification, soit par un recours contentieux auprès du Tribunal administratif.

Quand ?
Ø Pour la rentrée de janvier, les inscriptions sont à faire entre le 16 décembre et le 16 mars.
Ø Pour la rentrée de septembre, les inscriptions sont à faire entre le 16 août et le 16 novembre.

Barème des aides !
Le barème des aides comporte, d'une part, 7 échelons, numérotés de zéro à six, auxquels correspondent des plafonds de ressources, et d'autre part, une liste de points de charge de l'étudiant. Les taux annuels :

Ø Echelon 0 : 1 230 €
Ø Echelon 1 : 1 389 €
Ø Echelon 2 : 2 093 €
Ø Echelon 3 : 2 682 €
Ø Echelon 4 : 3 269 €
Ø Echelon 5 : 3 753 €
Ø Echelon 6 : 3 921 €

En cas de redoublement, l'étudiant peut être admis au bénéfice de la bourse, sous réserve d'en réunir les conditions d'attribution. Cette disposition ne vaut cependant que pour un seul et unique redoublement au cours de la formation engagée.
Revenir en haut Aller en bas
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7778
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE   Lun 2 Jan - 0:57

Qu’est-ce que le Contrat CIVIS ? Y ai-je droit ? Que dois-je faire ?

Le Contrat CIVIS est un contrat signé entre un jeune et un référent de la Mission locale / PAIO.
Toutes personnes étant inscrit dans une PAIO y a droit.
Vous n’avez juste à faire d’en parler avec votre conseiller référent.

- - - - - - -


Contrat CIVIS

Ministère de l’Emploi, du travail Et de la Cohésion sociale

Secrétaire d’Etat A l’Insertion professionnelle des jeunes

CONTRAT D’INSERTION DANS LA VIE SOCIALE

Artilces L.322-4-17 à L.322-4-17-4 et D.322-10-5 à D.322-10-11 du code du travail

Cachet de l’opérateur (mission locale ou PAIO) TAMPON

Les informations nominatives contenues dans le CIVIS feront l’objet d’un traitement informatisé dans les conditions prévues par la loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés. Cette loi donne au bénéficiaire droit d’accès et de rectification pour les données le concernant. Sa demande doit être adressée à la structure opérateur ou à la Délégation régional du CNASEA, organisme payeur de l’allocation.




CIVIS │0│7│5│0│3│0│7│7│5│0│0│0│_│_│_│││
Département / Mois / Année / Code opérateur

Date de début de contrat initial : │0│2│0│3│1│2│
Date de fin du présent contrat : │0│1│0│3│1│3│

N° dossier Parcours 3│7│5│0│0│0││0│0│0│0││0│0│0│0│0│





Le (a) bénéficiaire

M. Mme Mlle

Nom d’usage :

Pour les femmes mariées, nom de jeune fille :

Prénom :

Né(e) le : │0│0││0│0││1│9│0│0│

A (ville) : (dept, pays) :

Nationalité : Française ¨ Union Européenne ¨ Autre ¨

Adresse :

Code postale : │7│5│0│0│0│ Commune :

Niveau actuel de formation : │5│0│

Le (a) jeune est-il (elle) susceptible de bénéficier de l’allocation ? Oui / Non

Si oui, dispose-t-il d’un compte bancaire ou postal ? Oui / Non



L’opérateur (mission locale ou PAIO)

Dénomination :

Adresse :

Code postale : │7│5│0│0│0│ Commune :

Convention régionale CIVIS N° : │E│1│1│0│7│0│0│0│0│1│ Avenant N° : │_│


Le contrat (conditions générales)

1. Durée du contrat

Le présent contrat est un contrat initial ¨ ou sont renouvellement ¨ N°│1│
Le présent contrat est signé ou renouvelé pour une durée d’un an.

2. Engagements réciproques

L’opérateur accompagne et soutient le (a) bénéficiaire dans ses démarches d’insertion professionnelle et sociale, en mettant en œuvre de façon concertée les actions lui permettant d’accéder à un emploi durable. Il mets à sa disposition un référent nommément désigné pour assurer l’accompagnement, qui peut être renforcé si le bénéficiaire est sans qualification. En ce cas le référent et le (a) bénéficiaire ont au moins un entretien une fois par mois jusqu’au terme de l’accompagnement.

Le (a) bénéficiaire participe activement aux actions convenues, honore les rendez-vous qui lui sont fixés, fournit tout justificatif nécessaire au suivi de son parcours et, d’une façon générale, respecte les engagement pris dans le cadre du CIVIS.

Le (a) bénéficiaire majeur, auquel est attribué une allocation, déclare chaque mois à l’opérateur les éléments nécessaires à la détermination du montant mensuel de l’allocation et certifie la sincérité des informations communiquées. A défaut, ou en cas de manquement de ses engagements contractuels, il s’expose à la suspension, à la suppression, voire au reversement des indûment perçues, après avoir été mis à même de présenter des observations.

Le présent contrat prend fin au terme concluant de la période d’essai d’un emploi d’une durée au moins égale à six mois ; six mois après que son bénéficiaire ait créé ou repris une activité non salariée ; ou bien que lorsque le (a) bénéficiaire a atteint son vingt sixième anniversaire. Il peut être également mis fin avant terme en cas de manquement du bénéficiaire à ses engagements contractuels. Celui-ci doit avoir été préalablement invité à fournir ses explications.

CONTRAT D’INSERTION A LA VIE SOCIALE

Le projet d’insertion professionnelle

L’accompagnement pour la durée du contrat est assuré par :

M. ou Mme , conseiller(ère) référent.

Le projet porte sur :
Ø
Ø
Ø

Les étapes dans la réalisation du projet sont :
Ø
Ø
Ø

Cette liste est susceptible d’évoluer en fonction des opportunités rencontrées, de l’enrichissement ou de l’évolution du projet.

Commentaires éventuels :
Ø

Les signataires déclarent avoir pris connaissance des conditions générales et particulières du présent contrat et s’engagent à les respecter.

Ils certifient l’exactitude des renseignements qui les concernent.

Fait à (ville)
Le

Signature le (a) bénéficiaire
Signature de l'opérateur (nom et qualité du signataire, cachet de la struture)
Revenir en haut Aller en bas
 
Questions / Réponses : AVS - AS - AP - AMP - IDE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Questions Réponses sur les Dinosaures
» ENSSIB - Questions / réponses
» Le jeu des questions réponses
» QUESTIONS -REPONSES a vos questions pour le regime DUKAN
» Questions/réponses FERTILITE - INFERTILITE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMOREUTOPIA :: 03 - MEDIATHEQUE :: CYBER INSERTION-
Sauter vers: