AMOREUTOPIA

Discussions conviviales entre amis !
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 Origine des rayons X.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
webmaster
Boss Site
avatar

Nombre de messages : 7766
Age : 32
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Origine des rayons X.   Lun 16 Mai - 11:43

L’origine des rayons X.

- Source : http://dts.imrt.lyon.free.fr/index.php/histoire/72-wilhem-conrad-roentgen-premiere-partie
- Source : http://dts.imrt.lyon.free.fr/index.php/histoire/90-wilhelm-conrad-roentgen-2eme-partie


WILHELM CONRAD RÖNTGEN est né le 27 mars 1845 en Allemagne dans une petite ville de campagne : LENNEP.

Son père exerçait alors la profession de tisserand. Ses affaires étant peu prospères, son père décide de quitter l’Allemagne afin d’émigrer aux Pays-Bas. La famille RÖNTGEN s’installe alors en 1848 au n° 71 Hoofstradt à Apeldoorn. A Apeldoorn où le jeune RÖNTGEN fréquente l’institut d’enseignement privé de Messieurs VANDOOR.

En 1862, alors âgé de 17 ans ses parents le confient à une famille d’amis à UTRECHT (Pays-Bas). Il intègre alors une école supérieure d’enseignement technique dans l’optique de reprendre l’entreprise familiale de tissage. Il vit alors une année qui lui laissera de beaux souvenirs sous le toit de la famille GUNNING, dont le père J.W GUNNING est professeur de chimie.

Malheureusement, il ne reste qu’une seule année au sein de cette école. En effet, à la fin de l’année scolaire, RÖNTGEN est injustement renvoyé pour raison disciplinaire (il connaissait l’identité d’un élève qui avait caricaturé un professeur, et, par droiture, refusait de le dénoncer). Sans diplôme, il se retrouve dans l’impossibilité d’intégrer l’université.

De ce fait, il est alors contraint et forcé d’étudier seul, en autodidacte, au domicile familial d’APELDOORN. Il suit parallèlement des cours en auditeur libre à l’université d’UTRECHT. Par ailleurs, il apprend qu’à ZURICH, on peut accéder à l’école polytechnique, sur concours d’entrée, sans diplôme particulier. L’esprit brillant de RÖNTGEN lui permet d’y être reçu. Le 6 Aout 1868, il obtient, avec d’excellentes notes, un diplôme d’ingénieur spécialisé en mécanique. Fort de ce succès, il poursuit ses études cette fois ci à l’université de ZURICH, sous la direction du Professeur Auguste KUNDT. Il soutient une thèse en 1865 dont le thème est « études sur les gaz » obtenant ainsi le titre de Docteur.

En 1870, KUNDT est nommé à WUTZBOURG (Allemagne), comme Professeur titulaire. Il propose à RÖNTGEN de l’accompagner et de devenir son assistant.

Celui-ci se marie, le 19 novembre 1872, avec Berthe LUDWIG. Ayant probablement des difficultés à avoir des enfants, le ménage accueillera et élèvera dés 1887, la jeune Joséphine, âgée de 6 ans, qui n’est autre que la nièce de Berthe .

RÖNTGEN déménage, à nouveau, en 1872, suivant KUNDT à STRASBOURG (alors Allemand) et y obtient le titre officiel d’assistant de faculté.

RÖNTGEN travaille et publie énormément, de sorte qu’on lui propose en Avril 1879 un poste de Professeur ordinaire de physique à GIESSEN (Allemagne).

Il perd son père en 1884 ainsi que sa mère en 1888.

Cette même année, il retourne enseigner à WURTZBOURG, pour y occuper la chaire de physique : il a alors 43 ans et une solide réputation de physicien universitaire. Il se consacre à des travaux sur le rayonnement cathodique, initiés par HERTZ et LENARD.

C’est le 8 novembre 1895, que ses expériences le conduisent à la découverte des rayons X, découverte qui bouleversera la médecine.

En 1895 Wilhelm Conrad Röntgen, professeur de physique à l’université de WURTZBURG (Allemagne), découvre par hasard les rayons X. Cette découverte majeure aboutira à la naissance de la radiologie.

A la fin du dix-neuvième siècle en Europe et aux Etats-Unis, de très nombreux physiciens étudient à l’aide du tube de Crookes, les effets du passage d’un faisceau d’électrons à travers les gaz rares.

Petit rappel de technologie : Le britannique Sir William Crookes met au point, en 1869, un tube électronique à cathode froide. Il est constitué d’une ampoule de verre au sein duquel règne un vide partiel, ainsi que deux électrodes métalliques situées à chaque extrémité du tube et soumise à une différence de potentiel générée par une bobine d’induction de Ruhmkorff. Lorsqu’un courant électrique traverse le tube, le qaz résiduel présent au sein de l’ampoule s’ionise, libérant ainsi des électrons qui viennent frapper la cathode.

Le rayonnement X s’était néanmoins manifesté quelques années avant 1895. Si l’on se plonge dans la littérature scientifique de l’époque plusieurs phénomènes inexpliqués s’étaient produits suite à la manipulation de tubes de Crookes. Le 20 février 1890 à Philadelphie, le physicien A.Goodspeed, assisté du photographe W.Jenning, observe, sans pouvoir faire de rapprochement avec le tube de Crookes avec lequel ils travaillent alors, des taches sombres (en réalité des ombres radiographiques de pièces de monnaies) présentes sur des plaques photographiques. L’illustre Sir Crookes écrit une lettre à la société de film photographique ILFORD pour ce plaindre de la qualité de leurs produits. Les films présents dans son laboratoire sont (bizarrement…) fréquemment voilés. Ces phénomènes ne tarderont pas à être expliqués grâce à la découverte de W.C.Roentgen.

Le 8 Novembre 1895, Roentgen, âgé de cinquante ans, effectue lui aussi des expériences à partir du tube de Crookes. Plongé dans l’obscurité de son laboratoire, Roentgen prend soin d’entourer son tube d’un très fin carton noir. Or à deux mètres de lui se trouve par hasard un écran en Platino-Cyanure de Baryum. Lorsque Roentgen envoie une décharge électrique au sein de son tube, l’écran se trouvant à proximité s’illumine fortement et devient fluorescent. Il en déduit alors qui le tube de Crookes produit un agent capable de traverser le carton et d’impressionner une plaque photographique. Manquant d’inspiration, il nomme ce rayonnement inconnu Rayon X.

ROENTGEN s’enferme alors durant sept semaines dans son laboratoire et étudie assidûment les caractéristiques de ce nouveau rayonnement. Il décide de placer différents objets de différentes densités entre le tube et des plaques photographiques, il démontre ainsi que les rayons X sont si pénétrants qu’ils sont capables, sans être déviés de leur trajectoire rectiligne, de traverser la matière et peuvent décharger un corps électriquement. Enfin la 22 décembre 1895 il réalise la radiographie de la main de sa femme (25 minutes de temps de pose…) la radiologie est née.

Dés le 28 Novembre il publie ses observations dans un article intitulé « Über eine neue Art von Strahlen » dans le bulletin de la Société physico-chimique de Wurtzbourg.

Le retentissement de cet article fut mondial et immédiat. Très rapidement de nombreux chercheurs ayant à leur disposition un tube à gaz rare tentent de reproduire ses expériences. Les Docteurs Barthelemy et Oudin le 20 janvier 1896 à l’académie des Science réalisent la première radiographie médicale faite en France. Roentgen est récompensé en 1901 par le prix Nobel de physique. Il décède, le 10 Février 1923, à l’âge de 78 ans.
Revenir en haut Aller en bas
 
Origine des rayons X.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Savoir choisir ses oeufs (+ l'origine de ses aliments)
» origine du nom FEUILLOLEY
» Personnalités d'origine Normande
» 1066-1135. L'idée de Chevalerie est d'origine Normande.
» fichage par couleur de peau et origine ethnique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMOREUTOPIA :: 03 - MEDIATHEQUE :: CYBER INSERTION-
Sauter vers: