AMOREUTOPIA

Discussions conviviales entre amis !
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 LE FEMININ SACRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
assunta
Boss Team
avatar

Nombre de messages : 210
Age : 55
Date d'inscription : 11/03/2007

MessageSujet: LE FEMININ SACRE   Ven 8 Juil - 9:26

Explorer le sens du féminin : à partir d'une lecture du texte biblique en hébreu, Annick de Souzenelle, l'auteur du Symbolisme du corps humain nous introduit dans cette dimension essentielle. Scrutant la Genèse, elle s'inscrit en faux contre l'image d'une Eve « sortie de la côte d'Adam », pour mettre en évidence Isha, « l'autre côté d'Adam », la réalité féminine présente en chacune de nous. Elle réinterprète ensuite d'autres grandes figures de la Bible - Marie, Marie-Madeleine, Lot ou Lazare - pour les replacer dans une perspective mystique dans laquelle l'âme de l'homme est une « fiancée » promise aux noces divines.

http://www.dailymotion.com/video/xcpv3j_le-feminin-sacre-dans-l-emission-le_school

http://www.dailymotion.com/video/xcq74a_le-feminin-sacre-2-dans-l-emission_webcam

---------------------


Entretien avec Annick de Souzenelle, propos recueillis par Claudine Della Libera pour la revue en ligne Nouvelles Clés
http://robertempain.blogspot.com/2010/02/ouvrir-le-noyau-interieur-entretien.html

EXTRAIT :
Citation :
N.C. : En tant que femme comment vivez-vous le péché dont Eve s’est rendue coupable et qui fût, nous ne pouvons le nier, le début d’un net ostracisme pour la femme ?

A. de S. : Cette Ève qu’on a dit saisie par le serpent n’est pas la femme ; elle est le premier féminin de la Bible, Isha, côté ombre qu’Adam a reçu l’ordre de garder et de cultiver ; notre inconscient, en fait. C’est lui qui, chaque jour encore est saisi par le serpent avant même que nous le sachions, et souvent sans que nous ne le sachions jamais ! Adam chassé de son Eden intérieur et retourne vers I’exterieur ne connaît plus que la femme biologique appelée Ève. Le mariage entre l’homme et la femme est une vie d’accomplissement renvoyant à la nécessité du mariage intérieur de chacun. La vie monacale est une autre voie, mais le rejet de la femme dans un certain type de monachisme me semble une déviance. En tout état de cause, il ne peut exclure le féminin intérieur hors duquel il n’y a pas de salut.

N.C. : L’image de la femme stérile revient souvent dans la Bible, que signifie-t-elle ?

A. de S. : La stérilité qui affecte dans un premier temps la plupart des femmes de la Bible, c’est la stérilité intérieure. Pour les hébreux, faire le fils, c’est faire le fils intérieur. Dans le mot hébreu qui signifie "stérile", on retrouve la notion d’"essentiel". Cette stérilité est là pour faire prendre conscience que la vraie fécondité n’est pas dans l’enfant extérieur. Le drame de l’humanité, c’est de se satisfaire de ses fils biologiques.

N.C. : Mais toutes les instances sociales et religieuses n’ont-elles pas prôné que le but de la vie est dans la procréation et le mariage ?

A. de S. : Ces données ont des conséquences dramatiques et ont fait oublier à l’homme ce qu’est authentiquement l’être "religieux" : celui qui se relie au fils intérieur. Là est la vraie maternité. Le monde des serviteurs et des esclaves dans la Bible est fécond tout de suite, car biologiquement fécond, comme tout animal.

N.C. : Il est dit aussi dans la Bible que "la femme stérile est belle", ce qui peut surprendre...

A.de S. : La femme stérile, c’est l’humanité, l’Homme du 6e jour que nous sommes. L’Homme du 6e jour est analogue à l’arbre qui est encore sous terre. Il prend le "sous terre" pour la lumière. Sa vocation à ce moment-là est de planter ses racines. Il ne peut à ce stade porter son fruit. Mais cette étape de sa stérilité est essentielle. C’est le travail de germination des profondeurs. Il y a donc une nécessité de la stérilité pour atteindre à la beauté qui naît de la transformation intérieure. En ce sens, ces femmes stériles, appelées à être rendues fécondes par le souffle divin, sont belles. La beauté, l’harmonie du monde dépend de ces épousailles avec le féminin.

N.C. : Et le masculin dans tout cela ?

A. de S. : Il est indispensable ; il n’y aura pas d’enfantement sans lui. Être mâle, pour l’homme comme pour la femme, c’est être celui qui se souvient de son inaccompli, c’est donc être conscient de sa faiblesse ! Il doit se souvenir de cette réalité intérieure qui est à la fois son futur et son passé : la Adamah, la mère intérieure qui est là avant Adam et qui recèle le noyau de son être. C’est cette mère que nous avons à épouser pour devenir l’homme accompli. Tous les mythes le disent.
Revenir en haut Aller en bas
http://worldpeace.hautetfort.com/
buzzer
Boss Team
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2006

MessageSujet: Re: LE FEMININ SACRE   Ven 8 Juil - 11:52

047 047

J'aime beaucoup vos articles. C'est toujours un plaisir de vous lire !!

047 066 049
Revenir en haut Aller en bas
Fantaghiro
Member Team
avatar

Nombre de messages : 779
Age : 51
Date d'inscription : 08/09/2007

MessageSujet: Re: LE FEMININ SACRE   Mer 31 Aoû - 15:45

Merci pour ces informations.

C'est très intéressant à lire.
Revenir en haut Aller en bas
 
LE FEMININ SACRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» femme de mili et gendarme feminin
» SACRE NOËL !
» soirée catch le 13 septembre à Is Sur Tille :compte rendu !!
» Bonjour à toutes de Barbamama, Mathilde
» la première femme commandant d’un navire de la marine belge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AMOREUTOPIA :: 02 - LE FORUM :: SPIRITUALITE & ONTOLOGIE-
Sauter vers: